Translate

2017/08/15

Auch, 33°C

Hier, avec A. (les photos sont de lui), on est courageusement allés à Auch malgré la chaleur. 
Rues un peu vides, les gens sont en vacances (ou a l'ombre...)
 La cathédrale. On n'est même pas entrés !



On voulait surtout visiter le musée des Jacobins, qui a la deuxième collections d'objets précolombiens de France (c'est écrit sur l'affiche).
Beaucoup de céramiques, surtout du Pérou mais pas uniquement, aussi quelques textiles, tableaux en plumes et art religieux, regardez ces petits Adam et Eve !

2017/08/13

Bio, naturel, graphique


 Journée des vins de Gaillac bio et naturels au château du Cayla (Tarn).

Profiter de la vue et de l'ombre de ce tunnel de buis centenaires. Vu les attaques de pyrales qu'on a dans la région en ce moment, les buis ici sont une espèce en risque de disparition.
Beaucoup de haies de buis sont complètement sèches...

2017/08/08

Lys d'été


Le 27 juillet et le 1er août, dans les jardins de deux amies, ce grand lys est en fleurs.
C'est (après recherches) le lys tigré, Lilium tigrinum 'splendens', alias Lilium lancifolium, qu'on peut aussi cultiver en pot. Un botanique venu d'Asie.
Sa particularité semble être de produire des bulbilles - éventuellement consommés au Japon - à l'aisselle des feuilles, et de pouvoir aussi se reproduire de cette manière.

Ne pas confondre avec le lys des Pyrénées... (couleur, dates de floraison).


2017/08/03

USK Symposium, Chicago

Le "congrès" mondial des Urban Sketchers était cette année à Chicago, et Vincent Desplanche était l'un des trois correspondants, chargé de rendre compte des ateliers et des rencontres.
Plusieurs jours que j'attends (désespérément ) ses posts sur le blog USK, mais toujours rien de sa part - les autres correspondants, eux, y racontent le Symposium en dessins.

Finalement, grâce à T., on  a fini par trouver les oeuvres et quelques photos de Vincent sur son compte Instagram. 
Compliqué, avec tous ces comptes : Flickr, Blogger, Instagram, probablement Facebook !
En tous cas, c'est superbe, et je vous encourage à y aller voir. Et le tout pratiquement  aux Neocolor 2 (pastels aquarellables), utilisés comme de l'aquarelle. Remarquer aussi qu'il n'hésite pas à tourner son carnet dans tous les sens, pour les gratte-ciel.
Il y a même un dessin de son atelier ici le 8 juillet !

2017/07/22

Carnet : Canaries

 C' était un voyage botanique, pas carnets de voyage. Donc, il fallait aller vite et saisir les opportunités... ici, un temps creux près de l'hôtel.
 Une petite balade dans la campagne...
 Les fenêtres du restaurant (à l'abri du vent).
Chipude, le village où je logeais. Trop de choses sur cette page, mais c'est toujours la même église.

A ne pas manquer, le pissenlit géant, un peu aplati par le format à l'italienne du carnet.

ça ne rend pas justice au célèbre Lézard Géant de La Gomera, le pauvre, copié d'après photo (c'est mal, je sais)...


Aquarelle et crayons aquarellables pour donner une idée du matorral. L'image du haut, je me suis mélangé les plans...

Santa Cruz de Tenerife, au musée TEA : tableau d'Oscar Dominguez et, par la fenêtre, clocher de l'église de la Conception.

2017/07/21

Carnet, musiciens et danseur


Avant-hier.
Musiciens (principalement) Bauls du Bengale, avec un danseur d'inspiration soufie.
 Juste au porte-mine, très vite et sans trop regarder le papier.


Quelquefois, le plus simple, c'est de rajouter quelques bras, Shiva style !

A vrai dire, j'aimerais bien aller fin septembre à Berlin pour ce stage Urban Sketchers. Mais Drawing people on the move, je n'ai pas trop l'habitude...

Carnet : Albi

 Quand il pleut, c'est le temps idéal pour combler le retard à scanner des dessins, ici ceux d'Albi en avril.
Au musée Toulouse-Lautrec, c'est interdit de photographier (et c'est fermé entre 12 et 14h).
 A gauche, c'est un des plafonds du palais de la Berbie, le musée Toulouse-Lautrec, ancien palais de l'évêque.

Deux manteaux au Musée de la Mode (que je recommande vivement).


A peu près une heure, aquarelle et crayon sanguine. Technique Urban Sketchers à Montauban : d''abord la ligne du ciel, puis les verticales, puis les détails.
Où l'on voit que la perspective, on a beau voir et revoir, c'est pas gagné...